I. Qu’est-ce que tu fais ?

LUI : Et maintenant, qu’est-ce que je fais ?
La femme est assise sur une chaise en bois, dans un coin de la grande pièce sombre. Elle ne lève pas les yeux. Elle attend.
LUI : Et maintenant, qu’est-ce que JE fais ?
Elle ne dit rien. Son souffle est régulier, ses lèvres sont closes. L’homme serre les dents. Une veine palpite sur son front blanc.
LUI : Et maintenant
ELLE : qu’est-ce que tu fais ? Qu’est-ce que tu fais ? Tu peux t’en aller. Tu peux partir et ne pas te retourner. Tu peux aller voir la nuit qui se couche, la Lune immense qui se lève. Tu peux te perdre dans un bar, sous l’éclairage froid d’un lampadaire de la ville, dans un train qui ne sait plus vers quoi il roule. Tu peux retourner toute la chambre pour trouver une cigarette, la dernière cigarette, celle des aubes qui ne pointent plus. Tu peux foutre le feu au lit, embraser les dernières miettes de l’histoire. Tu peux te taire. Tu peux te taire et m’embrasser. D’abord les yeux. Et puis

Publicités

3 réflexions sur “I. Qu’est-ce que tu fais ?

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    Diantre, cette suite attendue 🙂
    Lui en questionnement, Elle en réponses. C’est ce pluriel des réponses aux portes possibles du partir ou de rester où l’on sent que Elle n’attend qu’une position positive de Lui et ce « Et puis » en suspend comme si un verbe d’action au présent allait se propager mais aussi ce « Et puis » n’est-il pas la négation du néant qui par homonyme de la parole devient « Et puits ».
    La vision du doute s’inscrit.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    • Clara Minuits dit :

      Bonsoir,
      Il me faut être tout à fait honnête, ceci est un début et une fin à la fois, ce n’est pas réellement une suite. Mais, peu importe, puisque les différents textes s’articulent dans le désordre, ils sont, je crois, assez autonomes.
      J’aime le doute un peu absurde, j’aime le questionnement que soulève les mots.
      « Et puits », cela me plaît beaucoup. C’est un vide trop plein où se jeter, la tête la première.
      Douce soirée.

      Aimé par 1 personne

      • iotop dit :

        En vous lisant, je pensais que le questionnement est le côté « nuit » et la réponse le côté « jour » avec des nuances des deux côtés comme par exemple du clair-obscur à l’anthracite. De fait, questions et réponses peuvent être associées à des couleurs 🙂
        Bonne journée à vous.

        Aimé par 1 personne

Quelques mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s